Les moteurs économiques du développement rural


Télécharger le rapport : Les moteurs économiques du développement en milieu rural

Territoires : L’étude s’est appuyée sur l’analyse de quatre projets structurants : Les Lacs de Haute-Charente (Charente), Les Antilles de Jonzac (Charente-Maritime), Pescalis (Deux-Sèvres) et la Cité de l’Ecrit et des Métiers du Livre (Vienne).

Commanditaire : DREAL Poitou-Charentes
L’étude intitulée « Les moteurs économiques du développement rural » s’inscrit dans le cadre de l’accord cadre qui lie l’Université de Poitiers à la Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement Poitou-Charentes (DREAL) de mai 2007 à mai 2010 renouvelé pour une durée de trois ans.

Durée : Septembre 2009 – Décembre 2009

Synopsis :
En référence aux mécanismes économiques d’entrainement ou « d’effet de levier », les politiques publiques en faveur des territoires ruraux intègrent régulièrement des programmes d’implantation « d’unités motrices » comme les complexes de loisirs et de tourismes, les pôles industriels ou de services, les zones d’activités… Si ces orientations trouvent leur justification dans certaines approches théoriques, leurs effets concrets ne sont pas facilement identifiables et mériteraient d’être rigoureusement évalués. Il est particulièrement important de comprendre les mécanismes de diffusion et d’entrainement des ces investissements structurants dans l’environnement local.
Le laboratoire CRIEF (EA 2249) de la Faculté de Sciences Économiques de l’Université de Poitiers se propose d’évaluer l’impact de telles implantations à travers les trois objectifs du développement durable et notamment l’aspect cohésion sociale sur le territoire ou avec les territoires adjacents et d’estimer les flux financiers générés par ces projets à la fois pour les collectivités et les particuliers.
Cette étude visera à fournir une grille d’analyse et des points de vigilance pour la construction d’un argumentaire vis à vis des collectivités lors de l’examen des opérations présentées dans les contrats de projets, les appels à projets de la DIACT, ou encore les projets modifiant sensiblement l’état initial de l’environnement, et qui nécessitent un avis conjoint des services de l’Etat.

Contacts CRIEF : Pascal Chauchefoin, Benjamin Guimond

Recherche

Menu principal

Haut de page