FOUQUERAY Etienne – Biographie

Carte de visite Biographie Recherche Enseignements & Responsabilités

Expérience professionnelle

Sept. 2016 Chercheur indépendant
2013 / 2016 Doctorat – Thèse CIFRE au sein de la société LISEA
Fev 2013 – Août 2013 Ingénieur d’études au CRIEF, Université de Poitiers
Fev 2012 – Dec 2012 Chargé de projet en Gestion Territoriale des Emplois et des Compétences à la Maison de l’Emploi et des Entreprises de Parthenay et de Gâtine
Fev 2010 – Janv 2012 Ingénieur d’études au CRIEF, Université de Poitiers

Thèmes de recherche

  • Dynamiques économiques des territoires : analyses quantitatives (secteurs clés, analyses structurelles résiduelles, etc.), qualitatives (entretiens avec les dirigeants d’entreprise, des leaders locaux) et historiques (construction sociale du territoire).
  • Géographie de la valeur ajoutée et impact économique territorial des activités (BTP, agriculture, agroalimentaire, …) ou des projets (construction d’infrastructures, évènements, etc.).
  • Evaluation des politiques d’emploi et de formation : trajectoires des individus, mobilités, réseaux, organismes de médiation.

Thèse

« Évaluation de l’impact économique de court terme et de moyen terme des chantiers de grandes infrastructures de transport : le cas de la LGV SEA Tours-Bordeaux ». Thèse pour le doctorat en Sciences Economiques, présentée et soutenue le 5 décembre 2016, , sous la direction d’Olivier Bouba-Olga (PR).

Résumé :

Dans cette thèse, nous proposons une démarche empirique d’évaluation des retombées économiques locales de court terme et de moyen terme des grands chantiers d’infrastructures de transport à partir du cas de la Ligne à Grande Vitesse Sud Europe Atlantique (LGV SEA). A partir de données originales et de la théorie de la croissance régionale, nous modélisons l’impact économique de court terme de la construction de la ligne sur les régions Aquitaine, Centre et Poitou-Charentes. Nous complétons cette approche court-termiste en étudiant le devenir des ex-personnels locaux du constructeur et la trajectoire des sous-traitants et fournisseurs locaux. Nous montrons qu’en période de fort taux de chômage et de faible activité des entreprises, les grands chantiers d’infrastructure de transport ont un impact économique essentiellement court-termiste. Les individus ont alors une forte probabilité de se retrouver à nouveau au chômage après leur mission, quand bien même des politiques d’accompagnement sont mises en œuvre. Pour les entreprises locales, la fin du chantier marque le retour à un niveau d’activité conforme à la dynamique nationale, soit en-deçà bien souvent de leurs capacités productives.

Mots clés : Construction, infrastructures de transport, évaluation, retombées économiques, régions

Diplômes

 

 

Décembre 2016 Doctorat en sciences économiques, CRIEF EA2249, Université de Poitiers
2010 Master de Sciences Economiques, Economie appliquée, parcours Développement Economique Local, Université de Poitiers

 

Recherche

Menu principal

Haut de page